• |Fiction n°2: I Want to Love you| Chapitre 5

    |Fiction n°2: I Want to Love you| Chapitre 5

     

    ▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

    C H A P I T R E  5

    ▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

     

    Lucy H.

    J'ajustai mon mascara, puis vérifiai s'il n'y en avait pas à côté. Je contemplai le miroir, mais ne vis rien de dérangeant. Lorsque je vis l'heure sur mon téléphone, je me dépêchai de lâcher mon miroir, ranger mon téléphone  dans mon sac, dévaler les escaliers, enfiler ma veste puis sortir de chez moi. J'étais tellement à fond dans ma préparation, que j'en avais oublié l'heure. Je fus vite arrivée au lycée et fus soulagée de voir que j'étais bel et bien à l'heure. Je me dirigeai vers ma salle. En entrant je vis que Lisanna était déjà assise à sa place, elle discutait avec Grey. Je m'approchai d'eux, ils me sourirent lorsqu'ils m'aperçurent. Je leur fit la bise et m'assis à côté de Lisanna. Remarquant l'absence de notre cher compagnon aux cheveux rose, je leur demandai s'il était en retard une fois de plus.

    – A mon avis il a encore oublié de mettre son réveil... soufflai Lisanna blasée du comportement de Natsu.

    – Ce serait pas la première fois... soufflai-je à mon tour.

    – Natsu viendra pas aujourd'hui, il m'a envoyer un message ce matin. dit Grey.

    – Pourquoi ? demanda ma meilleure amie, Il est malade ?

    – Ah, euh ouais il est malade, mal de tête je crois.

    Je fixai Grey, ne trouvant pas sa réponse très convaincante. Lisanna avait l'air de le croire, mais j'étais sûre qu'il nous cachait quelque chose, mais il évita mon regard, montrant qu'il n'en dirait pas plus. Je demanderais à Natsu à l'occasion, je ne savais pas pourquoi, mais j'avais le sentiment qu'il n'était pas malade. De toute façon j'allais bientôt le savoir.

     

    * * *

     

    La journée passa vite, nous étions resté tout les trois pratiquement tout le temps. C'était une bonne petite journée, les profs ne nous avaient pas donné énormément de travail, donc c'était bien, on allait être tranquille en rentrant. Et il avait fait beau toute la journée, c'était agréable, j'avais regretté d'avoir mis mon sweat-shirt ce matin, mais bon, je ne pensais pas qu'il allait faire chaud, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas fait un temps pareil. Sur le chemin pour rentrer, Grey nous proposa de venir chez lui, c'était devenu une habitude finalement. J'acceptai et Lisanna devait passer chez elle pour déposé ses affaires, elle dit qu'elle nous rejoindrait, ce qui ne posa problème à personne. Je fis donc le reste du chemin avec Grey.

    En arrivant chez lui, nous laissâmes nos affaires à l'entrée et nous affalâmes sur son canapé en cuir bien frai. Il me servit un verre d'eau, que je bus d'une traite. Je retournai à l'entrée afin de prendre mon téléphone. Je vis que j'avais reçu un message de Lisanna, disant qu'elle restait chez elle pour aider sa mère à préparer sa maison, car elle recevait des invités ce soir. Elle s'excusa et me dit qu'elle aurait préféré rester avec moi. Je lui répondis et retournai dans le salon. Grey était assis sur le canapé, les yeux rivés sur son téléphone.

    Attendez.

    Si Lisanna ne venait pas et vu que Natsu était malade, cela voulait dire que Grey et moi... étions seuls ?

    – Qu'est-ce qu'il y a ? me demanda Grey qui à présent n'était concentré que sur son téléphone. Pourquoi tu reste planté là ? Tu peux venir t'assoir, je vais pas te bouffer.

    – Oui bah c'est ce que j'allais faire. dis-je en m'installant à ses côtés.

    Il replongea ses yeux sur son téléphone. On était seuls tout les deux... Pour de vrai ?

    – Elle arrive dans combien de temps Lisanna ?

    – Justement, elle peut pas venir, ses parents reçoivent des invités ce soir et elle doit l'aider à préparer la maison, le repas et tout. dis-je non sans gêne.

    – Ah d'accord. répondit-il simplement.

    Ca n'avait pas l'air de le surprendre, ni de le déranger, ce qui me rassura au fond de moi. A moins qu'il restait concentré sur son téléphone pour ne pas montrer son dérangement... Non il n'était pas comme ça et puis maintenant on s'entendait plus que bien. Mais je ne pouvais pas être détendue à l'idée que j'allais passer cette fin d'après midi seule avec lui, ça n'était jamais arrivé. Nous étions toujours en compagnie de Natsu et Lisanna ou au moins un des deux. Je pris mon téléphone puis envoyai quelques snaps. Grey déposai son portable sur la table basse qui se trouvait en face du canapé et se tourna vers moi.

    – On fait quoi du coup ?

    Je verrouillai mon portable, faisant mine de réfléchir à quelque chose que l'on pourrait faire.

    – Tu sais pas, hein ? demanda-t-il remarquant mon manque de réponse.

    – Non. soufflai-je.

    Il souffla à son tour. Il regarda autour de lui, même si je ne pensais pas que ça lui donnerait une quelconque idée. Il se tourna vers son jardin puis resta immobile plusieurs secondes, jusqu'à ce qu'il tourne vers moi, avec un sourire en coin. Ne comprenant pas cette réaction, je regardai moi aussi le jardin. Il était grand avec une jolie végétation, bien entretenue. Il y avais une grande piscine avec quelque transat disposés autour. Je reportai mon attention sur Grey, qui avait toujours le même sourire, que je n'arrivais pas à cerner. Je l'interrogeai donc du regard, afin qu'il s'exprime ouvertement.

    – Il fait chaud aujourd'hui, tu trouves pas ? dit-il comme pour me donner un indice.

    Puis je repensai à la piscine de son jardin. Ne me dites pas que...

    – Non Grey, n'y pense même pas. dis-je avant même qu'il ouvre sa bouche voyant que j'avais compris.

    – Pourquoi pas ? Aller ce sera marrant.

    – Tu rigoles ? On est plus en été je te rappelle, tu ne me feras pas aller dans cette piscine, même s'il fait plus chaud que d'habitude...

    – Bah justement autant en profiter, non ? Ca va nous rafraichir et tu veux faire quoi sinon ?

    Ce n'était peut-être pas une si mauvaise idée que ça, je mourrais de chaud aujourd'hui, donc aller dans une piscine pouvait me faire que du bien mais...

    – Je n'ai pas de maillot de bain. dis-je.

    – Vas-y en sous-tif. dit-il en pouffant.

    – Alors là tu rêves.

    Hors de question d'y aller si je n'avais pas de maillot de bain. Même si je savais qu'il disait ça à la rigolade, quoique que si je le faisais vraiment, il n'allait pas m'arrêter. Il me proposa qu'on passe chez moi, pour prendre un maillot de bain. Il était 16h30 donc on avait largement le temps de faire un aller-retour chez moi. Je ne savais pas si mon père était là, donc je décidai d'y aller seule et lui dit de m'attendre chez lui. Je n'avais pas envie de prendre le risque que mon père me voit avec un garçon, j'étais sûre qu'il refuserait que j'aille chez lui, surtout si c'était pour aller dans sa piscine, alors là j'étais fichue.

     

    * * *

     

    Je tentai de mettre mon pieds dans l'eau, mais celle-ci étant trop froide, je le retirai aussitôt. Ca faisait près de dix minutes, que je me tâtai devant la piscine, alors que Grey y était avant même que je revienne. Il m'avait dit que si je n'y allais pas dans les cinq prochaines minutes, il s’occuperait personnellement de mon cas. C'était pour cette raison, que je n'avais pas d'autre choix que d'y aller par moi-même et au plus vite.

    – Je te laisse dix secondes pour te décider, lança finalement Grey lassé de me voir encore au bord de la piscine.

    – On avait pas dit cinq minutes ? dis-je paniquée.

    – 10... 9... 8...

    – C'est bon j'ai compris ! m'exclamai-je, Arête de compter !

    Sans plus attendre, je m'assis sur le bord de la piscine et m'y laissai doucement tomber dedans. Je laissai échapper un léger glapissement, suite au changement de température.

    – Tu vois ? C'était pas compliqué ? me lança Grey avec un rictus au coin de ses lèvres.

    Je ne pris pas la peine de répondre. Je croisai mes bras autour de moi, mon corps tremblant et me repliai un peu sur moi-même. J'espérai vite m'habituer à la température de l'eau, ça n'avait rien d'agréable pour le moment. Lorsque je relevai ma tête, je vis Grey s'approcher dangereusement de moi, toujours avec son rictus collé au visage. Qu'est-ce qu'il allait faire ? Une vague d'inquiétude s'empara de moi, j'avais un très mauvais pré sentiment et pourtant je ne bougeais pas, décidant de faire confiance à Grey.

    Chose que je regrettai les deux secondes qui suivirent. Il me mit sur son épaule, puis me jeta entièrement dans l'eau avec beaucoup de force. J’atterris non sans douceur dans l'eau et fus projetée tout au fond du bassin. Lorsque je voulus atteindre la surface, je sentis Grey me prendre les épaules afin de me bloquer. Il avait vraiment décidé de me noyer aujourd'hui. J'essayai de me défaire de son emprise en bougeant dans tout les sens mais en vain, je ne fis qu'avaler de l'eau, empirant ma position. Il me remonta enfin hors de l'eau. Je me mis à tousser pendant au moins une minute, ayant avaler de l'eau de travers. Je repris enfin mon souffle. Je vis que Grey rigolait depuis toute à l'heure, à ce moment précis, j'étais vraiment en colère contre lui.

    – Désolé, dit-il entre deux rires, J'ai peut-être un peu trop forcé, non ?

    – T'es vraiment qu'un salaud ! dis-je en levant mon poing.

    Je voulus lui mettre un coup, mais il me bloqua et ce fut pareil lorsque je voulus lui en mettre un autre.

    – Tu vas faire quoi maintenant ? demanda-t-il d'un ton fière.

    Je dégageai l'emprise qu'il avait sur mes poignets puis me dirigeai au bord de la piscine, pour y sortir. Je m'étais baignée comme il l'avait voulu, maintenant je pouvais sortir. Je m’installai sur un transat en plein soleil, ou j'y avais déposé ma serviette quelques minutes plus tôt. Je saisis mon téléphone, ignorant totalement la présence de Grey qui était resté dans l'eau.

    – Me parle même plus. lui dis-je avant même qu'il sorte un son de sa bouche.

    – Reviens, promis je te refais plus de coup tordu comme ça. remarquant que je l'ignorais, il reprit, Aller je me sens seul là.

    – Bah continu de te sentir seul. répondis-je simplement.

    Il soupira d'exaspération. Les yeux rivés sur mon téléphone, je pouvais entendre qu'il venait de sortir de l'eau. Seulement quelques secondes après, des gouttes tombèrent sur mon téléphone. Sans même relever la tête je devinai que c'était à cause de lui.

    – Pars, je veux pas que tu noies mon portable aussi.

    – Alors viens.

    Je soupirai et déposai mon téléphone. Je levai mes yeux vers Grey, qui se tenait juste au-dessus de moi, son regard planté dans le mien. Je ne bougeai pas préférant le regarder, jusqu'à ce qu'il fasse quelque chose. Ses cheveux étaient trempés, les gouttent tombaient sur mon corps.

    – Bon, tu bouges ? dit-il.

    Je posai mon regard sur la piscine, songeuse. Soudain, une idée vint me traverser l'esprit, un rictus s'empara de mes lèvres. Je me levai du transat, au plus grand soulagement de Grey puis me stoppai devant la piscine.

    – Y a un truc dans l'eau là, non ? demandai-je.

    Grey se mit à côté de moi et chercha du regard, ce qu'il y avait dans l'eau.

    – Je vois rien moi.

    Je me reculai et avec toute la force que j'avais, je le basculai dans l'eau. Il n'eut pas le temps de comprendre ce qui se passait, qu'il se retrouva au fond du bassin. Lorsqu'il sortit sa tête de l'eau, je ne pus me retenir de rire une seconde de plus. Mon plan avait fonctionné à merveille et la tête qu'il tirait était juste hilarante.

    – Je ne pensais pas que t'allais vraiment tomber dans le panneau, lâchai-je entre deux rire n’arrivant presque plus à respirer tellement je rigolais.

    – Je suis un salaud, mais toi t'es une salope.

    – Surveille ton langage. dis-je en essayant de reprendre mon souffle.

     M'apercevant qu'il était en train de sortir de l'eau, je compris directement ce qu'il allait faire ensuite. Je ne réfléchis pas une seconde de plus, je me mis à courir et ce ne fut pas longtemps après, que Grey me suivit. Je criais de peur qu'il me rattrape, je plaignais les voisins de tout le bruit que l'on pouvait faire. Quand Grey fut à proximité de moi, je sautai dans l'eau de moi-même, préférant ne pas connaître une chute trop violente. Il me rejoignit rapidement. Je tentai vainement de lui échapper, je poussai un cri de surprise lorsque je le sentis saisir mon bras. J'essayais de me débattre aussi bien que je le pouvais, mais c'était inutile. Il me tira vers lui, attrapa les deux bras et me plaqua contre le mur.

    – Cette fois, tu ne m'échappera pas.

    Je commençais à être angoissée, me demandant ce qu'il allait faire.

    – Tu ne m'avais pas promis que tu ne me ferais plus de coup tordu par hasard ? demandai-je essayant de trouver un quelconque échappatoire.

    – Tu l'as cherché.

    Je ne répondis rien attendant seulement, qu'il fasse ce qu'il avait tant envie de faire. Mais il n'en fit rien, du moins pas pour l'instant. Il avait seulement son regard ancré dans le mien comme toute à l'heure. Il ne m'avait toujours pas lâché les bras et son regard commençait à devenir persistant. Je me demandais pendant combien de temps encore il allait attendre. C'était sûrement une tactique pour m'angoisser encore plus, tactique qui, je pouvais dire fonctionnait bien, car je commençais à avoir de plus en plus peur de ce qui allait arriver, je ne le sentais vraiment pas.

    Mais cette angoisse qui commençait à me ronger, laissa place à de l'embarras lorsque je le sentis poser ses mains sur mon bassin. Je sentis mon visage se réchauffer d'un coup, mon cœur qui n’arrêtait pas de donner des coups à ma cage-thoracique et mon ventre qui me brûlait intérieurement. Non... Non Lucy. C'était juste une technique pour me déstabiliser, c'était juste ça. Je ne devais pas me laisser distraire. Mais son regard semblait avoir changé. Toute à l'heure il était dur mais avait tout de même une lueur d'amusement, mais là il s'était adouci, ça n'avait plus rien à voir.

    J'oubliai vite que nous étions en train de nous chamailler quelques minutes plus tôt et me concentrai seulement sur lui, oubliant tout le reste. Je ne pouvais plus détacher mon regard du sien. Ses cheveux était totalement trempés, mais je trouvais que ça le rendait extrêmement sexy. Sa bouche entre-ouverte, me donnait juste envie de l'embrasser. Et juste le fait que l'on soit proche l'un et l'autre, me rendais encore plus amoureuse de lui.

    Nous étions tous les deux, seuls. Seulement vêtu d'un maillot de bain, dans une piscine. Il me faisait décidément beaucoup trop d'effet, à présent je ne pouvais plus me retenir. Je mis mes mains derrière sa nuque. Son air indifférent laissa place à l'étonnement. Je ne savais pas si ce que je faisais était bien ou pas, mais j'attendais seulement qu'il vienne, de lui-même. Il rapprocha un plus nos corps ainsi que nos visages.

    – Voilà ta punition. susurra-t-il.

    Mon cœur battait à tout rompre. Je fermai les yeux et je sentais son souffle passer entre mes lèvres. Je le sentais s'approcher petit à petit, je n'en pouvais plus d'attendre, c'était une véritable torture. Toujours mes mains sur sa nuque, je tirai doucement son visage près de mien..

    – Grey !

    J'ouvris instantanément les yeux. Et sans que je ne comprenne pourquoi, Grey s'écarta violemment de moi et sortit de la piscine à une vitesse hallucinante. Qu'est-ce qu'il lui prenait ? Et qui venait de l'appeler ? Ce serait à cause de ça ?

    Je m'assis au bord de la piscine et voulus demander à Grey, mais quelqu'un arriva vers nous.

    – A Grey, tu es là, tu aurais pu me répondre quand même, je n'étais pas sûre que tu étais vraiment rentré.

    C'était une femme assez grande, elle avait les cheveux coupés au carré, ils étaient châtains. Ses ses yeux étaient de la même couleur que ceux de Grey. J'en déduis vite qu'il s'agissait de sa mère.

    – Oui bah je suis là, comme tu peux le voir.

    Elle s’apprêtait à parler mais son regard se posa soudainement sur moi, je me sentis d'autant plus gênée.

    – Désolé je n'avais pas vu qu'il y avait quelqu'un, elle s'approcha pour me faire la bise, Enchantée je suis la maman de Grey.

    – Lucy, enchantée. dis-je.

    – Lucy... dit-elle comme si elle essayait de se souvenir de quelque chose, elle se tourna vers son fils, Tu ne m'en a jamais parlé.

    – Je te le dis direct, c'est juste ma pote, donc va rien t'imaginer.

    Je sentis mon cœur se serrer suite à cette phrase, pourtant je n'avais aucune raison d'être blessée, puisque nous n'étions vraiment pas en couple.

    – Ah oui ? dit-elle d'un air légèrement déçu, Bon je vous laisse, je dois préparer à manger, avant que ton père rentre.

    Elle rentra dans la maison, nous laissant seuls, Grey et moi. Je posai mes yeux sur lui, mais remarquai vite qu'il esquivait mon regard. Je me mordis la lèvre inférieure. Toute à l'heure, on était à deux doigts de.. non ce n'était pas la peine d'y penser, l'ambiance était devenue pesante en l'espace de deux secondes. C'était hyper frustrant, mais le moment était à présent gâché. Je me séchai vite fait et remis mes vêtements. Grey n'avait pas bougé et je pouvais sentir qu'il était bien plus que gêné et je l'étais aussi.

    Et c'était toujours dans cette ambiance pesante, que je sortis de chez lui. Nous ne nous étions échangé quelques mots seulement pour nous dire au revoir.

     

    * * *

     

    Je fermai la porte à clé en sortant de chez moi. Je mis mon sac sur mon épaule et pris le chemin habituel. Je me sentais étrangement stressée, je savais très bien pourquoi je l'étais. Je n'avais pas arrêté de penser à Grey depuis hier. J'étais totalement chamboulée. Lisanna m'avait demandé si notre après-midi s'était bien passée, je n'avais pas osé lui parler de ce qui s'était passé dans la piscine, juste avant que la mère de Grey nous interrompe. Non pas, que je ne faisais pas confiance en Lisanna, je savais qu'elle ne me jugerais pas et qu'elle ne répèterait cette histoire à personne. Mais il y avait définitivement quelque chose qui me bloquait à lui en parler. J'étais certaine que le mieux pour l'instant, était que je le garde pour moi. Parce que pour l'instant rien n'était sûr. Grey et moi n'étions pas en couple, ça c'était certain. J'étais amoureuse de lui, mais lui... je n'en savais strictement rien. Même s'il était sur le point de m'embrasser hier, peut-être que c'était seulement pour me déstabiliser ? Non, ce n'était pas ça, je le savais, je l'avais senti. Mais était-ce réellement de l'amour ? C'était la question que je n'arrêtais pas de me poser. Maintenant, aller au lycée m'angoissait.

    J'avais peur de l'affronter. Nous ne sommes pas envoyer un seul message hier soir, alors qu'en temps normal, nous n'arrêtions pas et là, rien. Rien des deux côtés. Quand j'arriverais au lycée, je devrais me comporter comme d'habitude ? De toute façon qu'est-ce je pouvais faire d'autre ? Je n'avais pas envie de reparler de ce qui s'était passé hier, à part si lui le faisait. Et lui ? Quel sera son comportement ? Est-ce qu'il me parlera comme d'habitude ? Ou il sera gêné, comme quand j'étais partie hier.

    Dans tous les cas, nous allions forcément être gêné, ou alors on se forcera à ne pas l'être.

    – Lucy !

    Une voix qui m'était familière, me sortit de mes pensée. Je me retournai et fis face à Natsu. J'avais l'impression que ça faisait une éternité que je ne l'avais pas vu, alors que ça ne faisait seulement quelques jours.

    Nous fîmes le trajet jusqu'au lycée ensemble. Il m'expliqua qu'il avait passé le week-end avec Grey, ils n'avaient pas beaucoup dormi apparemment et ils auraient beaucoup fumé. Grey avait été plus raisonnable que Natsu. Natsu n'avait pas trop supporté le réveil avant les cours, il ne s'était finalement pas levé. Il avait mal à la tête, au ventre et aux yeux, rien que ça. Je me demandais pourquoi il fumait autant, c'était seulement maintenant que je pouvais le remarquer, mais j'avais plus souvent vu Natsu fumer que Grey. Grey ne fumait pas beaucoup en réalité, ce qui n'était pas plus mal.

    – Pourquoi tu n'arrêtes pas ? dis-je, Ca te bousille la santé, tu n'as même pas pu venir en cours hier et même aujourd’hui tu ne m'as pas l'air en pleine forme !

    – J'ai l'impression d'entendre ma mère.

    – Natsu, je rigole pas là ! Je me demande si tu prends vraiment ça au sérieux...

    A ce moment-là, il me lança un regard sombre, un regard que je n'avais vu avant.

    – Ecoute Lucy, c'est pas à toi de décidé si je dois arrêter ou non, je sais, on me l'a dit des tonnes de fois. Je comprends que tu t'inquiètes, mais franchement je déteste ce genre de discours, donc ne me demande plus d'arrêter c'est inutile. Je peux plus vivre sans ça, c'est comme ça.

    C'était la première fois que Natsu me parlait sur ce ton, je savais que répliquer d'avantage ne mènerait nul part. En fait, je m'étais trompée depuis le début, Natsu le prend bien plus qu'au sérieux. Ce qui était sûr, c'était qu'il avait eu une raison pour commencer à fumer. Mais laquelle ? J'étais certaine qu'il s'était passé quelque chose dans sa vie, quelque chose de douloureux, mais je n'arrivais pas à mettre la main dessus. Et il n'allait pas m'aider à le faire.

    Nous entrâmes dans le lycée, sans rien se dire. Un blanc s'était installé entre nous, j'avais peur de l'énervé d'avantage si je disais la moindre chose. Il valait mieux que je reste silencieuse.

    – Sinon, dit-il en brisant le silence, T'as passé une bonne fin d'après-midi avec Grey hier ?

    Mince Grey. Je l'avais complètement oublié. Pourquoi a-t-il fallu qu'il lance ce sujet gênant ?

    – Oui, c'était cool. je dis simplement.

    – Vous êtes allé dans la piscine, il m'a dit.

    – Oui.

    – Eh mais vous êtes trop bizarres vous deux, dit-il plus fort, je suis sûr il s'est passé un truc.

    – Pourquoi il se serait passé un truc ? demandai-je essayant de rester la plus indifférente que possible.

    –  Je sais pas, je le sens. Quand je vous pose les question, vous répondez sans donner de détails, comme si vous vouliez cacher quelque chose.

    Moi qui pensais que Natsu n'était qu'un simple idiot, qui essayait de se divertir en fumant, qu'il ne remarquait absolument rien et qu'il n'avait aucune réflexion, en fait c'était tout le contraire, il était bien plus observateur qu'il ne le laissait paraître. A moins que Grey et moi, n'étions tout simplement pas du tout crédible, ce qui était clairement le cas.

    – Même si il s'est passé quelque chose, ça ne te regarde pas.

    Je n'aurais sûrement pas dû répondre ça, j'étais encore moins crédible.

    – Donc il s'est passé quelque chose. dit-il en souriant de toutes ses dents.

    J'étais grillée.

    – C'est pas ce que j'ai dis !

    J'entrai dans la salle, pour mettre fin à cette conversation qui allait commencer à devenir embarrassante. Je voulus aller à ma place habituelle mais me stoppai lorsque je vis Grey avec une fille accrochée à son bras. Cette fille... Je ne l'avais jamais vu avant. Une nouvelle ? Certainement. Mais qu'est-ce qu'elle faisait collée à Grey ? Ils se connaissaient ? Est-ce qu'elle était sa... Non impossible, Grey ne m'avait jamais dit, qu'il avait une copine, à moins qu'il me l'ait caché. Je n'espérais vraiment pas que cette hypothèse était juste.

    – Juvia ! s'exclama Natsu qui venait d'entrer.

    La dénommée Juvia, se détacha de Grey, s'approcha de Natsu, ils se prirent dans les bras. Elle avait vraiment l'air proche de Natsu et Grey. C'était sûr qu'ils se connaissaient. Elle était belle, elle avait de longs cheveux bleus bouclés et ses yeux étaient d'un bleu profond, je n'en avais jamais vu de tels. Lorsqu'elle remarqua ma présence, elle me toisa de haut en bas. Mais ce n'était pas un regard hautain, du moins ce n'était l'impression qu'elle me donnait.

    – Qui est-ce ? demanda-t-elle en se tournant vers les garçons.

    – Ah oui, j'ai oublié de présenter. répondit Natsu, Juvia, Lucy. Lucy, Juvia.

    – Enchantée, dis-je.

    – De même ! Je suis une amie d'enfance de Natsu et Grey, je ne sais pas s'ils t'ont déjà parler de moi.

    – Malheureusement non, dis-je gênée de l'avouer.

    Elle se tourna vers Grey et lui lança un regard noir. Il s'excusa lui disant de ne pas s'énerver. Je croisai son regard mais il le détourna vivement. Ah d'accord. Même pas de bonjour rien du tout. Eh bien, la journée commençait bien. Puis ils continuèrent de parler entre eux, de certains souvenirs de leur enfance, mais n'étant par intéressée par cette conversation, je décidai de rejoindre ma place ainsi que Lisanna qui me posa quelques question sur cette Juvia. Contrairement à moi elle en avait déjà entendu parlé, mais ne l'avait jamais rencontré. Elle était dans la même école primaire que Natsu et Grey, puis elle avait déménagée sa deuxième année de collège, elle fut donc séparée des deux garçons mais ils étaient malgré tout restés en contact. Et la voilà de retour, elle leur avait fait la surprise.

    Je continuai des les observer tout les trois. Une amie d'enfance, hein ?

     

    * * *

     

    Comme chaque midi, je déposai mon sac de cours, dans mon casier, puis accompagnée de Lisanna me dirigeai vers le self. La matinée avait été longue et ennuyeuse. Je n'avais pas spécialement faim mais j'attendais impatiemment la pause du midi et être libérée de ses cours. Lisanna m'informa que nous devions manger avec Natsu et Grey ce midi, elle leur avait proposé ce matin et ils avaient accepté. Nous les cherchâmes à notre endroit habituel mais ne les trouvâmes pas. Nous cherchâmes dans la cour, ils n'y étaient pas non plus. Nous traversâmes ensuite tout le lycée, mais toujours rien. Nous décidâmes d'abandonner et de manger sans eux, trouvant inutile de les chercher plus longtemps. C'était étrange, on arrivait toujours à les trouver d'habitude, où est-ce que qu'ils avaient bien pu passer ?

    Nous allâmes dans le self, prîmes notre plateau avec de quoi manger et nous installâmes dans une table à quatre, même si nous n'étions que deux pour le coup. Lisanna me fis signe de me retourner, je ne comprenais pas pourquoi mais je le fis.

    Natsu, Grey et Juvia étaient tous les trois assis à une table. Ils avaient l'air de bien rigoler, Juvia semblait se retenir de ne tomber de sa chaise, tellement elle riait. Il se levèrent puis sortirent du self. Alors là, j'avoue que je ne m'y attendais pas. Avec Lisanna, nous avions passé au moins 15 bonnes minutes à les chercher, mais en fait depuis le début ils étaient là. Nous avions prévu de manger ensemble mais ils n'avaient plus du tout l'air de se préoccuper de nous mais plutôt de cette Juvia. Elle ne m'inspirait définitivement pas confiance.

     

    * * *

     

    Je fis mon chemin habituel jusqu'au lycée. En arrivant je vis que Lisanna et Natsu étaient déjà là, ils étaient en compagnie de Sting et Rogue, ainsi que de Grey et Juvia. Cette vision m'énervai au plus ou point. Cela faisait une semaine que Grey ne m’adressait plus la parole. Pourtant il ne s'était absolument rien passé. Mais le problème ne venait pas de là. Non. Il était aveuglé par Juvia, à tel point qu'il en oubliait les personnes qui l'entouraient, moi en particulier. D'ailleurs, je trouvais que c'était surprenant qu'ils restent avec Natsu et les autres. Oui, car ils passaient leur temps ensemble. Tout leur temps. J'étais déçue du comportement de Grey, je ne le croyait pas ainsi. Pourtant j'éprouvais toujours des sentiments pour lui et il était là mon plus gros problème.

    J'étais énervée contre lui.

    Je passai devant les deux tourtereaux, mais ne laissai rien paraître, les ignorant simplement. Je dis bonjour à tout le monde et entrai dans le lycée avec Lisanna. Je lui avais expliqué mon état psychologique de ces derniers jours et elle était toujours à l'écoute. Je lui disais que tout était parfait avant que Juvia ne revienne, mais elle me rassurait en disant que ça finirait par s'arranger un moment ou un autre ou que si ça continuait ainsi, Grey et Juvia allaient mal finir. Elle trouvait toujours les bons mots pour me rassurer.

    – Au fait t'as apporté ton livre pour le français ? me demanda-t-elle changeant donc de sujet.

    – Quel livre ? demandai-je ne sachant de quoi elle parlait.

    – Il fallait qu'on apporte le livre qu'on devait lire là, tu sais, on avait même pris le tiens dans la bibliothèque de ton père. Me dis pas que tu l'as laissé chez toi ?

     Ah oui... Je me souvenais. Je me souvins d'avoir fini mon livre dimanche dernier mais je n'avais fait aucun résumé. Oh non, j'avais complètement zappé de le faire, j'en avais vraiment marre de moi. Mais comment j'allais faire sans résumé ? Le livre que j'avais lu n'était pas spécialement long, mais surtout très ennuyeux, je ne me rappelais même plus de la moitié de l'histoire. Je n'avais pas envie d'y aller au talent, c'était la dernière des choses à faire. Quelle idiote j'étais.

     

    * * *

     

    Je sortis directement de ma salle, à la sonnerie qui annonçait la pause. Le cours de français était dans à peine vingt minutes, je n'avais pas énormément de temps. Après réflexion j'avais décidé d'aller à la bibliothèque du lycée pour prendre un livre que je connaissais bien. L'année dernière j'avais l'habitude d'emprunté pas mal de livres et certains m'avaient plus marqué que d'autres. J'avais eu l'idée d'en présenter un, j'étais sûre d'avoir une bonne note en plus.

    – Eh Lucy !

    J'avais envie de m'arrêter et d'écouter ce qu'il avait à me dire, après tout ce temps sans même me calculer. Mais je n'en fis rien et continuai mon chemin, comme si je ne l'avais pas entendu. Je lui en voulais et je voulais qu'il le comprenne.

    Je sentis une force me saisir le poignet, je me stoppai.

    – Pourquoi tu m'ignore ? Je sais que tu m'as entendu, dit-il contrarié.

    Je me détachai de son emprise et me mis face à lui.

    – "Pourquoi" tu demandes ? je laissai échapper un rire nerveux, Une semaine Grey. Une semaine que tu me zappe, tu ne m'envoie même pas un seul message. Comment je dois le prendre à ton avis ?

    Il soupira et mis sa main derrière sa nuque.

    – Je peux t'expliquer.

    – Expliquer quoi ? m'énervai-je, Y'a rien a expliquer et n'essaie pas de te justifier. Si t'en avais marre de rester avec moi, t'avais juste à le dire, je vois bien qu'il y a que Juvia qui compte.

    – Justement, laisse-moi expliquer. Juvia est mon amie d'enfance mais tu dois déjà le savoir. Ca faisait super longtemps qu'on s'était pas vu, elle m'avait manqué, j'avais besoin de passer du temps avec elle. Mais a aucun moment j'ai voulu te laisser tomber, je t'ai laissé de côté, c'est vrai et je suis désolé, j'aurais pas dû, je sais bien mais je viens seulement de m'en rendre compte... C'est peut-être égoïste de te dire ça  mais je veux pas que tu sois fâchée contre moi.

    Je le regardai droit dans les yeux gardant le même air énervé que je tenais depuis le début de cette discussion. Je voyais bien qu'il était sincère mais ma fierté prenait le dessus et je ne répondais rien.

    – J'ai l'impression que t'apprécie pas trop Juvia. Je suis sûr que si vous apprenez à vous connaître, vous pourrez être amies.

    – C'est pas que je ne l'aime pas, c'est juste que... Elle est tout le temps collée à toi et c'est ça aussi qui m'énerve.

    – Pourtant je vous aime autant toute les deux.

    Cette fois, je ne fis pas la même expression. Il nous aimait autant toute les deux ? J'avais senti mon coeur se soulager en entendant cela. J'avais donc une importance pour lui. J'étais heureuse de l'entendre dire cette phrase, bien que j'essayais de reste le plus neutre possible. Pourtant des doutes refirent surface.

    – Mais Juvia c'est ton amie d'enfance, vous avez dû passer tellement de temps ensemble...

    – C'est vrai que j'ai passé beaucoup plus de temps avec elle, dit-il, mais ça ne change rien à ce que j'ai dis.

    Je relevai ma tête vers lui, il avait l'air d'être sérieux et de ne pas hésiter sur ses paroles. Il était tellement beau, il était le plus beau garçon que je connaissais, à mes yeux en tout cas. Je ne pouvais pas résister plus longtemps, lui en vouloir n'allait servi à rien et je n'en avais plus envie, peu importe s'il le méritait ou pas.

    – C'est bon je te pardonne, déclarai-je, mais la prochaine fois que tu me fais ça, je ne te pardonnerais pas aussi facilement, ça c'est clair.

    – Dans ce cas je ne risque pas de recommencer. Et je voulais te parler d'un autre truc.

    – Vas-y. dis-je curieuse de savoir de quoi il s'agissait.

    Il semblait hésiter et regardait ailleurs, comme s'il cherchait ses mots, ce qui me rendait d'autant plus perplexe. Ce n'était pas quelque chose de grave ? Je commençais à m'inquiéter en moi-même.

    – Grey tu me fais peur là, qu'est-ce qu'il y a ? demandai-je n'en pouvant plus d'attendre.

    –  Je... t'en parlerais ce soir par message, c'est rien d'important t'inquiète, mais je pas envie d'en parler maintenant.

    – D'accord si tu veux.

    Il ne voulait absolument pas me le dire maintenant, il disait de ne pas m'inquiéter mais ça faisait l'effet inverse au final. Il n'y avait plus qu'à attendre ce soir.

     

    * * *

     

    J'éteignis le jet d'eau et sortis de la douche. J'enroulai une serviette autour de mon corps ainsi que de mes cheveux. Une bonne douche ne pouvait que faire du bien et c'était vraiment le cas. J'étais de bonne humeur depuis ce matin et que j'avais parlé à Grey. Je me sentais soulagée en fin de compte.

    Je me séchai pour enfiler ensuite mon pyjama qui n'était d'autre qu'un short et un simple tee-shirt noir. Après m'être sécher les cheveux, je me les démêlai. Puis je pu enfin sortir de la salle de bain, j'entrai dans ma chambre et saisis directement mon téléphone. Je regardai si j'avais des notifications pertinentes. Un snap de Lisanna, de Erza et de Mirajane. Je répondis très vite aux trois. Je vis que je venais de recevoir un snap de Grey. Il avait donc tenu sa parole. J'allais pour l'ouvrir, je vis que c'était un audio. Un audio ? On ne s'en envoyait jamais d'habitude, nous nous envoyions surtout des photos ou parfois des vidéos. Je me rappelais ensuite de ce qu'il 'avait dit ce matin. Il voulait me parler de quelque chose ce soir mais il n'avait pas voulu en dire plus. Est-ce que c'était en rapport avec ça ? J'avais le sentiment que oui. Le seul moyen d'en être sûr, c'était de l'écouter. Je ne perdis pas plus de temps pour le faire étant pressée d'enfin savoir ce qu'il voulait me dire, même s'il m'avait assuré que ce n'était pas important, j'avais le pressentiment que ça l'était quand même.

    – Salut Lucy, je voulais te parler du truc de ce matin, que je t'avais dit, je sais pas si tu te souviens, c'était bien ce que je pensais, fin je pense que si. Mais bref.. euh... il semblait encore hésitant, je savais pas trop comment te dire ça mais... fallait vraiment que je t'en parle et je veux pas que tu sois blessé par ce que je vais dire, mais comprends-moi j'ai envie d'être honnête avec toi... du coup bah je vais te le dire. je commençais vraiment à avoir peur pour ce qui allait suivre, Tu vois l'autre jour quand on était dans la piscine ? On sait aussi bien tout les deux ce qui se serait passé si ma mère n'était pas arrivée, je vais pas te faire un dessin... et je sais pas quoi pensé... J'ai pas envie de me mettre en couple avec toi. Quand on était dans la piscine je me suis vraiment senti attiré par toi et j'ai pas réussis à comprendre pourquoi mais sache que pour moi tu es mon amie, rien de plus. Je sais pas de ton côté mais je sais que t'es attirée par moi, je l'ai compris. Je veux pas que tu te fasse de fausses idées pour rien et si je te dis tout ça c'est parce que je tiens beaucoup à toi. Au départ j'aimais une autre fille et c'est toujours le cas mais avec toi... je suis perdu. Je peux pas te dire que tu me plaît pas, parce que c'est pas le cas mais j'ai pas envie que mes sentiments pour toi deviennent plus forts que je ne le veuille. Je crois que... j'ai encore besoin de temps pour réfléchir, c'est aussi pour ça que je me suis éloigné de toi... Je te laisse autant de temps que tu veux pour réfléchir à tout ce que je t'ai dit, si tu veux me répondre et dire ce que tu as envie de dire hésite pas... Brefff... c'était très long désolé... je crois que j'ai tout dit... du coup... voilà... à plus tard.

    Ah... J'aurais dû m'en douter. Me douter de tout. Oui j'aurais dû.

    Je laissai mon téléphone tomber par terre et je m'écroulai sur mon lit. Un sanglot sortit de ma gorge, puis deux, puis trois et les larmes coulèrent sans s'arrêter. Pourquoi ? Pourquoi ça me faisait aussi mal ?

    Pourquoi j'avais mal à cause d'une personne qui n'en valait pas la peine ?

     

     

     

     

     

    ▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

     

    C'est une fin de chapitre qui fait mal pas vrai ? J'aime quand il se passe des trucs pas biens comme ça et encore ce n'est que le début *w* J'ai pris beaucoup de plaisir à l'écrire ce chapitre que ce soit pour le début ou pour la fin, j'avoue que je suis très inspirée par cette fiction en ce moment mais le prochain chapitre ne concerna pas celle-là. Pourtant ça ne m'aurait pas dérangé d'écrire un ou deux chapitres de plus mais faut bien s'occuper des autres fictions aussi, je n'ai pas envie de les délaisser. Bref j'ai kiffé écrire ce chapitre.

    « •L.B Icône #22• Noragami|Fiction n°3: To the new World| Chapitre 5 »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Juillet 2017 à 21:46

    Cool la fic et le blog

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 28 Juillet 2017 à 16:46

    Mercii :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :