• |Fiction n°2: I Want to Love you| Chapitre 1

    http://vignette3.wikia.nocookie.net/fairytail/images/3/37/Future_Lucy_profile_image.png/revision/latest?cb=20150919074027

    ▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

    C H A P I T R E  1

    ▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

     

     

    Lucy H.

    Mon réveil sonne, je lui donne un coup, pour qu'il cesse le bruit qu'il fait. Je n'ai pas envie de me lever... mais alors pas du tout. Pour la simple raison qu'aujourd'hui c'est rentrée et que je reprends les cours, pour une nouvelle année. Ca fait un ans que je suis au lycée. Je suis un peu stressée pour cette année, je ne sais avec qui je vais me retrouver, surtout que je n'accroche pas trop avec les gens de mon lycée. Enfin je m'entends avec les autres, mais ça ne va pas plus loin, je leur parle juste. Il faut que je me lève. Je me lève de mon lit et sors de ma chambre. Je marche le long du couloir et rentre dans la salle de bain. Je n'ai pas faim, je n'ai aucune envie de manger ce matin. Je suis prête à parier que mon autre père n'est pas là aujourd'hui, il n'est jamais là de toute façon, tout ça pour son travail. Depuis que maman est morte, il n'a jamais fait d'efforts, jamais. D'ailleurs, elle me manque terriblement depuis plusieurs années... Depuis toujours en fait... Je préfère ne pas penser à ça le jour de la rentrée, c'est déjà assez déprimant comme ça. Après m'être préparée, je descend et met chaussures. Je regarde la photo de ma mère une dernière fois, puis je sors de la maison. Heureusement, mon lycée n'est pas très loin de chez moi, il faut dix minutes à pied. J'arrive devant le lycée, tout en regardant le monde qui s'y trouve. Certains sont contents de reprendre les cours, mais d'autres m'ont l'air un peu déprimé. Certains visages me sont familiers et d'autres inconnus. Le lycée s'appelle Fairy School, je n'ai jamais su pourquoi il s'appelait comme ça d'ailleurs, mais bon, on s'en fiche un peu à vrai dire. J'avance et regarde un peu aux alentours. J'entends mon nom retentir dans la cour. Je me retourne et je vois Lisanna. Lisanna... Cette fille je la connais depuis la primaire et je l'adore, c'est aussi simple que ça. Elle est adorable et elle fait preuve d'une telle gentillesse. Tous le monde l'adore, ça c'est sûr. C'est ma seule vraie amie. Après, j'ai juste des connaissances, c'est plus fort que moi, je n'arrive pas à faire confiance aux gens, malgré les efforts que j'ai pu faire. Lisanna le comprend bien de toute façon, c'est la seule qui peut me comprendre, c'est pour ça que c'est ma meilleure amie. Elle fonce sur moi et me saute dans les bras, en criant mon nom encore.

    – Lucy, fait-elle, tu ne vas jamais me croire, je suis allée voir toute à l'heure et on est dans la même classe !

    – C'est vrai ?! je m'exclame.

    – Je peux te le jurer, me dit-elle, Tu peux pas savoir comment je suis heureuse, que nous soyons ensembles !

    – Moi aussi, tu peux pas savoir ! dis-je en criant presque.

    Je me sens soulagée d'un coup. Je vais pouvoir de nouveau passer une année avec Lisanna. Après nous être calmées, nous allons à notre salle de classe. Contrairement à l'année dernière, je connais bien le lycée maintenant, même si j'avoue qu'il me paraît encore assez grand. On entre dans la salle. Lisanna voit deux garçons qui sont des amis à elle, elle se dirige alors vers eux. Elle leur dit bonjour, toujours avec son grand sourire. L'un des deux garçon a les cheveux roses, plutôt mal coiffés, ça fait bizarre de se dire que ça lui va bien et le deuxième...

    – Je vais faire les présentation, dit Lisana, Lucy, je te présente Natsu et Grey. elle tourne son regard vers les deux concernés, Natsu, Grey, je vous présente Lucy.

    – Salut. dit Natsu

    – Salut, content de te connaître. dit ensuite... Grey.

    – De même. dis-je légèrement gênée.

     Grey Fullbester. Ce garçon, je le connais puisque je suis amoureuse de lui. Mais ça, Lisanna ne le sait pas, je ne devrais peut-être pas lui cacher des choses, mais je préfère garder ça pour moi. Grey et moi n'avons jamais été dans la même classe, mais il y a un an, j'ai eu le coup de foudre, lorsque je l'ai vu lors d'un match de foot. Ca peut être étonnant, personne ne se dirait qu'une fille comme moi peut avoir le coup foudre pour un garçon. Malgré mon caractère, je reste une fille comme les autres.

    ♦  ♦  ♦

     La journée s'est déroulée normalement, il n'y a rien eu de spécial, même si j'avoue que je me suis pas mal ennuyée, mais on va pas se le cacher, on s'ennuie toujours en cours. Toutes les classes ont terminées à 18h aujourd'hui, juste pour le premier jour. Lisanna et moi rentrons ensembles, on parle de tout et de n'importe quoi. Elle s'arrête soudainement, pour me demander si on peut faire un tour en ville. Pensant qu'il est déjà plus de 18h et qu'il me reste mes devoirs à faire, j'hésite. Lisanna exagère on est sortie plusieurs fois ensembles la semaine dernière et pourtant elle en demande encore. Mais bon, j'avoue que ça m'embête de rentrer maintenant et puis zut, j'ai pas envie de rentrer. Malgré mes hésitations, je finis par accepter. On part alors en ville et on va dans un café. Je prends un chocolat chaud et Lisanna préfère miser sur quelque chose de frai, en prenant du Coca. On discute encore, sans voir le temps passer. Je regarde soudainement l'heure, voyant qu'il est presque 19h, je me lève et Lisanna suit mon mouvement. On sort du café et rentrons. On fais la moitié du chemin ensembles, car nous n'habitons pas exactement au même endroit, ce qui est normal. Je marche seule dans la rue, la nuit va bientôt tomber. J'arrive enfin à ma rue et là j'aperçois ce que je redoutais de voir. La voiture de mon père est garée juste devant la maison, ce qui veut dire qu'il est rentré. Le seul jour où il ne devrait pas être là et bah il est là. Si j'avais su, j'aurais refusé la proposition de Lisanna, je serais rentré plutôt, je sens qu'il va me passer un sale savon. Et puis tant pis, il ne va pas m'empêcher de vivre, je ne peux jamais faire ce que je veux avec lui, j'en ai marre à force. Malgré ce que je peux penser, une angoisse s'empare de moi. D'un pas hésitant, je marche jusqu'à chez moi. J'ouvre la porte et je vois directement mon père, qui devait sûrement m'attendre.

    – Pourquoi rentre-tu si tard ? demande-t-il.

    – Je suis rester réviser avec Lisanna, on a juste pris notre temps. dis-je.

    – Arrête de mentir. dit-il en haussant la voix.

    Je baisse la tête et je grince des dents pour retenir ma colère et pour ne pas sortir quelque chose de déplacé.

    – Désolé, mais j'ai des devoirs à finir.

    – Lucy ! crie-t-il.

    – Je suis allée trainer en ville avec Lisanna. Voilà je t'ai dit la vérité ! je crie presque.

    – Je te suggère de me parler sur un autre ton ou ça va mal finir !

    J'en n'ai marre... J'en ai marre de ses menaces, j'en ai marre qu'il ne me laisse jamais faire ce que je veux, j'en ai marre qu'il me fasse souffrir, putain ! J'en ai marre de lui... Je suis frustrée, je déteste cette sensation...! Je fais mine d'avancer vers les escaliers, car ce dialogue me soule, mais il se place devant moi, il lève son bras et me fou une baffe. Son coup a eu une telle force que j'en perd l'équilibre et tombe.

    – Ca t'apprendra à me manquer de respect. Tu es ma fille et il me semble que je t'ai mieux élevé que ça.

    Trop c'est trop. Je me redresse un peu et je le regarde dans les yeux, mes yeux sont remplis de colère, à cause de lui.

    – Tu as faux sur toute la ligne, il me regarde étonné que je lui tienne tête, Ce n'est pas en me tabassant, en me gueulant dessus, en me faisant souffrir, que tu auras mon respect... Et tu sais quoi, ça ne fera que l'effet inverse.

    Il me regarde encore plus énervé qu'avant. Il me donne un gros coup de pied au niveau du ventre, ce qui m’éjecte quelques mètres plus loin. Je hurle de douleur. Il s'approche de moi et je lève la tête pour le regarder.

    – Arrête de faire la maligne, car je sais qu'au fond de toi, tu as peur et ce n'est pas avec tes belles paroles que tu réussiras à le cacher. dit-il.

    – Et alors ? Ce n'est pas parce que j'ai peur de toi, que je te respecte, les deux n'ont rien à voir...

    – Silence ! hurle-t-il, Si tu as autant de cran que tu le prétends, alors ce soir, je te vire d'ici, je vais te laisser dans la rue. Tu n'auras qu'à te débrouillé, tu peux aller chez tes amis si tu veux, dans tout les cas, ça ne me regardera pas, je ne veux plus te voir !

    – Très bien. dis-je.

    Je me relève difficilement, avec une douleur insupportable au ventre. Je m'avance vers mon sac, mais il me barre la route encore une fois.

    – Ne prends aucune affaire, je veux juste que tu dégages ! Hors de ma vue ! il hurle encore plus fort.

    Je sors alors de la maison sans aucune affaire, il ferme directement la porte derrière moi. Je m'avance un peu et je me retrouve dans la rue. Je tombe sur mes deux genoux et je commence à pleurer, puis j'éclate de sanglots. Je met mes main sur mon visage... je veux que personne ne me voit... et je ne veux voir personne... personne.

     

    Natsu D.

    Je sais pas quelle heure il est... mais en tout cas il fait nuit. Cette journée est enfin terminée, en plus d'avoir fini à 18h, j'ai dû filer à l'entraînement de foot. Et puis cet abruti Grey qui n'avait pas ses affaires, à cause de lui on est arriver en retard, je vous jure celui-là. J'ai eu le malheur de retomber dans sa classe cette année aussi... Là-bas... on dirait qu'il y a quelqu'un, enfin une fille je dirais... Mais pourquoi elle est dans la rue à cette heure-là ? Et pourquoi elle est parterre ? Ca me paraît bizarre tout ça. Je me dirige vers la fille et... elle pleure ? Je me rapproche d'elle et la regarde, je peux pas la laisser comme ça.

    – Ca va ? tentai-je.

    Je n'ai pas de réponse, elle continu de pleurer. Mais qu'est-ce qui a bien pu la mettre dans cet état ? Je me met à sa hauteur.

    – Tu peux te relever ?

    J'attends sa réponse, tout en l'observant en même temps. C'est une jeune fille blonde. Je ne peux pas voir son visage, comme elle a ses mains dessus. En tout cas, elle a de beaux cheveux longs, je pense que ça doit être une jolie fille. Enfin, c'est pas vraiment le moment de faire ce genre de remarque... Elle retire enfin ses mains de son visage, pour tourner sa tête vers moi. Quand elle me voit, elle prend un air surpris. Pourquoi...? Cette fille... J'ai l'impression de l'avoir déjà vue, mais où ? Elle serait dans mon lycée ? Attendez... une fille blonde avec des yeux marrons... Mais oui, je sais qui elle est. C'est l'amie de Lisanna, elle s'appelle Lucy je crois. Je ne m'attendais pas à la voir. Elle a les yeux rouges, mais elle ne pleure plus. Elle me fixe toujours.

    – Tu veux que je te ramène chez toi ? je demande.

    – Non. lâche-t-elle.

    – Pourquoi ? Vu l'heure qu'il est, ta famille doit être inquiète.

    – J'ai dis non. dit-elle froidement.

    Je ne comprends pas, pour réagit-elle de cette façon ? Il s'est passé quoi au juste ? C'est énervant de pas savoir. Mais je pense pas qu'elle soit en état pour des explications. Peu importe, je n'ai pas le choix.

    Dans ce que cas, je te ramène chez moi. je dis.

    – Ce n'est pas la peine, je veux juste rester-

    Je la coupe.

    – Aller viens, je te dis.

    Je lui prend la main et elle se relève. Je commence à marcher et elle continue de me tenir la main. Je me demande ce que va dire ma mère, lorsqu'elle verra Lucy, elle va s'imaginer des trucs, j'en suis sûr, mais bon tant pis. On est déjà arrivé devant la maison, je ne m'en étais pas rendu compte, mais en fait j'étais juste à deux pas de la maison. Je monte les marches, en fait c'est une maison à étage et il faut monter à l'étage pour rentrer. Je m'arrête devant la porte, je m'apprête à l'ouvrir, mais Lucy me tire mon autre bras, comme pour me dire de ne rien faire. Je me retourne et la regarde.

    – Je-Je vais rentrer chez moi finalement, c'est vrai que mon père va être fou d’inquiétude si je ne rentre pas maintenant. dit-elle.

    Bizarrement je ne la crois pas. Je suis sûr qu'elle dit ça pour ne pas venir. Toute à l'heure, j'ai bien vu qu'elle ne voulait pas rentrer chez elle, je l'ai senti. Je vais pas la laisser, parce que si il lui arrive quelque chose, je suis sûr que je vais m'en vouloir. Je pense qu'elle n'a pas envie de déranger en venant chez moi, mais ça me dérange plus de la laisser seule dans la rue.

    – Tu restera seulement quelques minutes, histoire de te réchauffer un peu et je peux pas te laisser dans cet état.

    Elle baisse la tête, sans me répondre.

    – Tu sais, ça ne me dérange que tu restes un peu, ma mère est là, mais je sais que ça ne va pas la déranger non plus, alors tu peux venir.

    – Je veux bien alors..., dit-elle toujours la tête baissée.

    J'ouvre la porte et là je vois ma mère qui devait m'attendre. Je sens qu'elle va encore me poser cent cinquante questions.

    – Pourquoi rentres-tu si tard encore ? demande ma mère.

    – Mon entraînement de foot a terminé plus tard que prévu. je dis.

    – Je ne te crois. Natsu, je sais parfaitement quand tu mens, je suis sûr que t'es encore allé faire des bêtises avec Grey et les autres. Je me trompe ?

    C'est soulant, je peux jamais lui mentir.

    – OK, je l'avoue, j'ai trainé avec Grey et les autres après l'entraînement, mais on n'a pas fait de "bêtises" comme tu dis.

    Elle me regarde, comme si elle ne me croyait pas. C'est pourtant la vérité, si elle me croit pas et bah je peux rien faire. Elle lâche un soupire.

    – Bon ça ira pour cette fois, je suppose que je ne peux plus t'empêcher de faire ce que tu veux maintenant, j'oublie souvent que tu as grandi... Mais bref, va prendre ta d- elle s'arrête net.

    Elle regarde Lucy. Elle n'avait pas dû remarquer sa présence.

    – Ohoh, c'est vrai que j'oublie souvent que tu as grandi. dit-elle avec un sourire qui fait un peu peur d'après moi.

    – Oula, je t'arrête tout de suite, c'est pas du tout ce que tu penses. je lui dis.

    Remarquant qu'on se tient toujours la main, Lucy la lâche instinctivement et se décale légèrement de moi.

    – Qui est-ce alors ?

    Je regarde Lucy qui détourne son regard du mien. Comment je pourrais lui dire ça...?

    – C'est compliqué à expliquer, mais pour faire simple on s'est croisé par hasard, j'ai dû la ramener ici, parce qu'elle n'allait pas très bien.

    Je sais que ce je dis n'est pas très net, mais je ne sais même pas moi-même, pourquoi Lucy était seule dehors, c'est à elle de l'expliquer, pas à moi...

    – Je veux bien qu'elle reste, mais à une seule condition, je la regarde, Je veux que vous m'expliquiez tout en détails quand tu te seras laver. OK ?

    – OK. dis-je.

    – Et pas de mensonges, hein ?

    – Oui, oui... je souffle.

    J'ai très bien compris qu'avec elle, mentir ne sert à rien. Je crois que, je vais même plus essayer, ça va juste ma fatiguer. En tout cas, je me demande ce que Lucy va dire.

     

    Lucy H.

    Natsu enlève ses chaussures et je fais le même geste. Cette situation est tout de même gênante, la mère de Natsu doit vraiment croire qu'on sort ensemble, surtout que je lui tenais encore la main toute à l'heure. Mais je ne sais pas pourquoi, mais je n'avais pas envie de la lâcher, c'est une sensation étrange... Il faut que je me retire ça de la tête, je suis déjà amoureuse d'un garçon et c'est Grey. Il faut que je ne penses qu'à lui. Natsu me demande de le suivre, du coup je le fait et il m'emmène dans une chambre, qui doit être la sienne à mon avis. Il jette son sac à côté de son bureau et me demande de l'attendre un peu. Avant de sortir de la pièce, il me dit que je peu m'assoir sur son lit. J'acquiesce et il s'en va.

     

     

     

     

    ▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

    Hey ! C'est la fin du premier chapitre de cette quatrième fiction ! Je suis contente de pouvoir enfin l'écrire, depuis le temps que j'attendais ça ! Oui, dans un article j'avais dit que je ne sortirais pas de chapitre, tant que je n'aurais pas achevé mon OS. Mais en fait j'ai fais le brouillon de mon OS sur un cahier et ça fait deux fois que j'oublie mon cahier chez mon père. La dernière fois j'avais écris sur des feuilles, mais comme j'ai aussi oublié les feuilles... Bref c'est la merde, j'en ai marre de passer mon temps à tout réécrire à chaque fois en essayant de me rappeler ce que j'ai écris la dernière fois, après j'oublie plusieurs éléments importants et c'est pas terrible... Du coup j'ai décidé de travaillé sur ce chapitre pour cette semaine et je l'ai écrit plutôt vite. Mais bon voilà, j'espère que ce premier chapitre était bien ♥ 

    « Thème #7: Yuuki Kôno•Cadeau• Mes cadeaux d'anniversaire ♥ (19/06/2016) »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 30 Juin 2016 à 18:12

    J'aime bien ce premier chapitre. Je me demande ce qu'il va se passer par la suite ! >w<

    2
    Jeudi 30 Juin 2016 à 22:13

    Merci >w< !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Vendredi 1er Juillet 2016 à 13:24

    Pas de quoi *^*

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :