• |Fiction n°1: Ce que j'aime| Chapitre 5

    Afficher l'image d'origine

    ▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

    C H A P I T R E  5

    ▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

     

    PDV Asuna

    - Lucy !, m'exclamai-je.

    Je bondis de ma chaise et allai voir Lucy. Qu'est-ce qu'il lui arrive ? Elle est toute pâle. Est-ce qu'elle serait malade...? C'est étrange parce que ce matin, elle n'avait pas l'air d'avoir quelque chose, ni même toute à l'heure.

    - Lucy, tu m'entends ?

    Elle ne me répondit pas. Je crois qu'elle est complètement ailleurs, ça m'inquiète de plus en plus. Ce qui est sûr, c'est ne peut pas rester ici plus longtemps.

    - Euh... Est-ce qu'elle va bien ?, demanda la prof de chant.

    Quelle question stupide... Elle voit bien que son état est plus bas, non ? Bon... Pas besoin de m'attarder là-dessus et j'ai encore moins besoin d'attirer l'attention d'avantage.

    - Non, dis-je, Il faut l'emmener à l'infirmerie, elle a sans doute mal à la tête.

    - Mais... L'infirmière n'est pas là aujourd'hui, il me semble.

    - C'est pas grave, il faut moins qu'elle aille se reposer, on trouvera bien des dolipranes là-bas., lançai-je sèchement.

    - D'accord, je veux bien que tu l'amène alors., dit la prof, Mais quand vous aurez trouvé les médicaments nécessaires, vous revenez. Si Lucy n'est pas en état de revenir après, alors elle pourra rester seule, à l'infirmerie.

    - D'accord, madame.

    J'attirai de nouveau mon attention sur Lucy.

    - Est-ce que tu peux te relever, Lucy ?, demandai-je doucement.

    - Je... Tout est brouillé autour de moi... Et je... n'ai plus aucune force...

    Lucy... Elle n'a vraiment pas l'air d'aller... Et puis tous les autres, qui ont leur regard braqué sur nous, ils peuvent se lever pour nous aider ? Non, c'est toujours mieux d'admirer le spectacle, c'est vrai que c'est moins fatiguant. Quel bande d'idiots... Je pris le bras de Lucy et le mis autour de mes épaules. Je mis mon bras autour de sa taille et l'autre sur son bras. Je me relevai et me dirigeai vers la porte. Je ne fis pas attention aux autres, sinon je crois que j'aurais voulu les gifler un par un.

    - Madame, intervint quelqu'un, Est-ce que je peux accompagner Asuna et Lucy à l'infirmerie ?

    - Hors de question, je n'autorise qu'une seule personne a accompagné Lucy, il n'y pas besoin d'une deuxième.

    - Bah laissez-moi y aller quand même, se sera pas long.

    - Non. C'est bien Natsu Dragneel, ton nom ?

    - Ouais.

    - Il semblerait que tu ne sois pas encore passé, Asuna elle, est déjà passé, contrairement à toi. Donc raison plus pour que tu reste.

    Il se rassit en marmonnant des mots que personne ne comprenait. Je sortis de la salle de musique et je partis à l'infirmerie en portant Lucy. Nous marchâmes pendant plusieurs minutes et on arriva enfin devant la porte que nous cherchions. Je toquais, pour voir s'il y avait quelqu'un. Même si prof a dit que l'infirmière n'était pas là aujourd'hui, on ne sait jamais. Je n'eus pas de réponse, donc je conclus que la prof avait raison. J'ouvris la porte et je me dirigeais vers le lit, sur lequel Lucy s'assit. Voyant que Lucy avait toujours le teint aussi pâle, je cherchais du doliprane. J'en vis directement sur le bureau, qui était en plein milieu de la pièce.  Je saisis la boîte de médicament et pris un sachet. Je pris un verre et mis de l'eau dedans. Je versais tout le sachet du médicament dedans. Je tendis le verre a Lucy. Elle le saisi, elle le regarda longuement avant de tout boire. Je repris le verre et le posai sur le bureau. J'espère que ça l'aidera à aller mieux.

    N'empêche que tout ça me laisse perplexe. Ca fait trois jours que Lucy, ne va pas bien moralement. Elle n'a pas voulu chanter une seule fois. Et toute à l'heure, quand elle est passé... Qu'est-ce qui a bien pu se passer, pour qu'elle réagisse ainsi ? Quand elle était encore assise à côté de moi, je ne crois pas l'avoir vu stresser à ce point. Elle s'est levé, ensuite elle la lu les paroles qui était sur sa feuille. Ensuite la musique a commencée, mais pas un seul son n'est sorti de sa bouche. Lucy serait peut-être le genre de personne à flancher au moment fatidique ? Bizarrement, je n'ai pas l'impression que se soit ça. Juste avant qu'elle ne tombe au sol, j'ai remarqué quelque chose. Quelque chose que je crois être la seule a avoir remarqué. Des larmes. Des larmes ont coulées sur sa joue, mais elles étaient légères, donc elles sont parties aussitôt. C'est ça qui me fait penser, que sa réaction ne peut pas être qu'une simple crise d'angoisse. Il doit y avoir autre chose d'après moi. Mais je ne sais pas quoi. Le plus simple serait de lui demander, mais rien ne me dit qu'elle me répondra. D'autant plus, que je pense qu'elle n'a pas envie de parler. Tant pis, je lui demanderais plus tard. N'empêche que les autres m'ont tapés sur les nerfs toute à l'heure. Ils auraient pu faire quelque que chose, je ne leur ai pas adressé un seul regard. Je pense que Lisanna, Erza et les autres devaient être inquiètes. Et puis... il y a ce garçon, Natsu. J'ai été surprise de sa réaction, il devait être inquiet à mon avis. D'ailleurs je me pose des questions. Je me demande s'il sait ce qui arrive à Lucy. Il faudrait peut-être que j'aille lui parler ? Bon, il faut que je retourne en cours, le mieux c'est que Lucy reste là, il faut qu'elle se repose.

    - Je dois te laisser, dis-je, A plus tard.

     

    PDV Lucy

    - Attends., lui dis-je.

    Asuna... Elle est vraiment gentille... Comment je n'ai pas pu m'en rendre compte avant...? Asuna est une véritable amie et pourtant... Je ne lui ai rien dit. Si je lui avais dit, on aurait pu éviter que ça arrive, mais je n'en ai fait qu'à ma tête. Je peux lui faire confiance, j'en suis certaine maintenant. Pendant trois jours, elle, Erza, Lisanna et Juvia, je les ai laisser de côté, pour mon propre intérêt. J'aurais pu faire des efforts pour réapprendre à chanter, mais je pensais ne pas en être capable... Je n'ai pas fait confiance en mes amies... Alors qu'elles se faisaient du soucis pour moi... Asuna se retourna et attendit que je dise quelque chose.

    - Désolé..., murmurai-je.

    Asuna prit un air encore plus inquiet, elle se mit accroupi en face de moi, pour bien voir mes yeux.  

     - Pourquoi tu t'excuse ?, me demanda-t-elle.

    - Je... Je suis désolé... de ne t'avoir rien dit..., dis-je en baisant les yeux.

    Elle me regarda d'un air perplexe, attendant que je lui donne une explication.

    - En fait... Quand j'étais petite je vivais avec mon père et ma mère., commençai-je, Nous vivions dans une grande demeure, mes parents étaient riches. Tout allait bien, nous avions une vie parfaite, rien ne nous dérangeait. Ma mère adorait la chant, elle était reconnue pour ces chansons. C'est elle qui écrivait les paroles et qui les composait. Sa voix était magnifique et elle était d'une grande beauté. Elle était si gentille. Elle chantait souvent des chansons, que j'adorais. Depuis mon plus jeune âge, je voulais devenir comme elle. Elle était mon modèle. Elle travaillait si dur, tout les jours elle allait s'entraîner à chanter. Parfois je venais lui tenir compagnie pendant ses entrainements. Les servantes me disaient de ne pas aller la déranger, mais ma mère n'a jamais dit que ça la dérangeait. A l'âge de six ans, j'ai décidé de prendre des cours de chants. Apparemment j'étais douée. J'adorais ça, j'ai alors compris ce que ressentait ma mère. C'était devenue une passion. Ma mère était fière de moi, elle était très heureuse que je puisse ressentir les mêmes sentiments qu'elle. Et on s'était fait une promesse. Celle de pouvoir chanter sur la même scène un jour. C'était notre rêve à toutes les deux. On attendait tellement ce jour et on était sûre d'y arriver, si on y donnait tout notre cœur. Mon père nous encourageait, il voulait nous entendre toutes les deux. Mais plus ça allait et plus les entraînements de ma mère lui volaient du temps. Elle ne chantait presque plus pour mon père et moi. Mais grâce à ça, elle faisait de grand concert, on voyait qu'elle y mettait de tout son cœur et qu'elle aimait ça. Mais plus je le regardais et moins je ressentais ça. J'avais l'impression que quelque chose avait changé. Ne plus chanter pour le plaisir lui brisait le cœur. Elle était populaire et elle gagnait beaucoup d'argent. Mais c'était pas ce qu'elle voulait, elle avait perdu sa passion pour le chant. Sans que personne ne s'en rende compte, ma mère était fatigué. Elle n'avait plus de temps libre et très peu de temps pour se reposer. Quand j'ai eu dix ans, cette fois ma mère devait faire une tournée dans tout les pays du continent. Elle était heureuse, ça faisait parti de ses rêves. Elle reprenait un peu plus goût à la vie, elle se disait qu'en voyageant, elle pourrait sans doute retrouver sa passion qu'elle avait autrefois. J'étais heureuse pour elle, je voulais qu'elle retrouve cette passion. Moi qui avait grandi, je voulais vraiment m'exercer dans le chant, pour pouvoir lui redonner sa passion, quand je serais plus grande. Mais quand j'ai appris qu'elle ferait sa tournée, je me suis tout de suite dit que mon rêve se réaliserait plus vite que prévu et ça m'a comblé de bonheur. Je voulais l'accompagner dans son voyage, pour voir les pays dans lesquels elle allait aller et pour qu'elle ait mon soutient. Mais mon père n'était pas d'accord, il disait que je devais étudier et que si je partais, je ne le ferais pas, ce qui n'était pas totalement faux. Il ne le montrait pas, mais si il ne voulait pas que je parte avec ma mère, c'était pour que je reste près de lui. Déjà ne plus avoir sa femme près de lui le rendait triste, mais si sa fille partait elle aussi, ça le rendait encore plus triste. Du coup, j'ai quand même accepté, pour ne pas laissé mon père seul. On ne savait pas exactement combien de temps sa tournée allait durée, environ trois mois. Ca m'attristait de me dire que je n'allais pas voir ma mère pendant trois mois, mais si c'était le prix à payer pour que mon rêve se réalise, alors j'étais heureuse quand même. Ma mère était si heureuse, ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vu comme ça. Elle tait triste de se séparer de mon père et moi, mais on lui disait qu'on penserait à elle chaque jours et elle nous a dit qu'elle ferait pareil avec nous et que ça la motiverait d'avantage. Alors, nous avons décidé de faire un grand concert, juste avant son départ. Nous avions réserver une grande salle de concert, des milliers de personnes étaient présentes. Moi, j'avais décidé de rester dans les coulisses avec mon père. Je la regardais chanter, enfin je l'admirais plutôt. Et puis, juste avant la fin du concert, ma mère s'écroula parterre. J'ai voulus allé la voir, mais mon père m'avait retenu. Le public, se demandait ce qui se passait. On ferma les rideaux et mon père me lâcha. Je fonçai sur ma mère, pour voir si allait bien. Elle n'arrivait presque plus à respirer, j'ai commencer à me sentir vraiment mal, j'avais peur, tellement peur que j'en avait mal au ventre. Je ne comprenais pas ce qui se passait.  Je sentis quelqu'un me tirer en arrière et pleins de gens entouraient ma mère, je n'arrivais plus à la voir. J'avais beau me débattre le plus fort que je pouvais, je n'arrivais pas à l'atteindre. Je criais de toute mes forces, mes j'avais l'impression que personne ne m'entendais, tout ce que je voulais c'était aider ma mère. Le lendemain matin, mon père était venu me voir dans ma chambre. J'avais pleurer tout la nuit et il était plus qu'inquiet. Quand je l'ai vu il avait un très mauvaise mine. Je lui ai directement demander comment allait ma mère. Il m'a dit qu'elle se rétablirait vite et qu'elle était juste fatigué. Il m'a dit que sa tournée était annulée, car les organisateurs ne voulaient plus d'elle. J'étais folle de rage, disant que c'était injuste. Ma mère... elle ne méritait pas ça. Mon père m'a dit de ne rien lui dire, car elle n'était pas encore au courant. J'étais ensuite allé voir ma mère dans sa chambre, quand je suis entré elle était allongée sur son lit. Je me suis rapprocher d'elle et elle m'avait fait un sourire. Un sourire qui est resté gravé dans mon cœur et dans ma mémoire. Je me rappelle aussi du dialogue que j'ai eu avec elle...

    Flashback

    - Maman..., murmura la petite fille.

    - Lucy... Je suis heureuse de te voir..., sourit sa mère.

    - Maman... J'ai eu si peur...

    - Ne t'en fais pas pour moi..., lui dit sa mère, Dis-moi, la tournée... elle est annulée j'imagine...

    - Co-Comment tu le sait...? Papa te l'a dit ?

    - Non, mais je l'ai deviné. C'était sûr après ce qu'il s'est passé..., dit-elle toujours avec le même sourire.

    - Comment tu peux sourire...? Ils ont brisé ton rêve et toi tu-

    - Ils n'ont rien brisé du tout. Tu veux que je te dise pourquoi ?

    Lucy regarda sa mère dans les yeux, ne comprenant pas pourquoi elle disait ça.

    - Je suis désolé Lucy..., dit-elle les yeux remplis de larmes.

    - Qu'est-ce qui t'arrive maman ?! Tu as mal quelque part ? Tu veux que j'appelle quelqu'un ?, paniqua la jeune fille.

    - Non... C'est bon..., sa voix est tremblante, Ma fille... Ma petite fille adorée... Je veux que tu saches que... je t'aime. Je vous aime de tout mon cœur toi et ton père... Je ne veux pas que tu l'oublies...

    - Je... Je sais ! Nous aussi on t'aime, maman !

    Sa mère pleura à chaude larme et elle prit sa fille dans ses bras. Lucy ne put empêcher de laissé couler quelques larmes. Elle essayait de se retenir, pour ne pas faire pleurer d'avantage sa mère. Elle se séparèrent et la jeune femme mit sa main sur la tête de Lucy.

    - Je veux que tu saches autre chose aussi.

    - Qu-quoi ?

    - Je... Je vais bientôt partir... Je vais partir loin... très loin... là où ton père et toi ne pourrez jamais m'atteindre.

    Le visage Lucy se décomposa.

    - Qu'est-ce que tu racontes...? Je ne comprends rien...

    - Si Lucy... Tu comprends très bien ce que je dis. Moi, je serais séparé de vous à jamais. C'est comme ça, ça fait partit de la vie. Ca fait quelque temps maintenant que je couvais une grave maladie... Mais je n'ai pas oser vous en parler, je ne voulais pas vous inquiéter, je voulais que la vie continue pour vous... Je savais que ça allait arriver un moment ou un autre... Mais même si je ne suis plus là, tu dois continuer à vivre Lucy... Parce que je ferais toujours partie de ton cœur...

    - Non... Je ne crois pas un seul mot de ce que tu dis !, ses yeux se brouillèrent de larmes, Tu seras toujours avec nous ! Tu peux pas nous laisser comme ça... Et puis... Tu m'avais promis que... un jour on montrais sur scène ensembles... Donc tu n'as pas le droit de partir maintenant ! Pas avant que notre rêve se soit réalisé !

    Lucy éclata de sanglot, laissant partir toutes les larmes de son corps.

    - Lucy... Ce rêve... Même si je ne suis plus là, il se réalisera. Parce que comme je te l'ai dit, je serais dans ton cœur... Même si tu ne vois pas ou que tu ne m'entends pas, je serais toujours près de toi, à chaque fois que tu monteras sur scène...

    - Maman ! Ne me laisse pas... Reste... s'il te plait !

    - Ne pleure pas ma chérie... Souris ! Montre-moi ton jolie sourire...

    - Je ne peux pas... Sans toi je ne pourrais pas vivre... Tu comptes beaucoup trop pour moi ! Je vais me sentir si seule...

    - Pardonne-moi Lucy...

    Elle fit son dernier sourire, rien que pour sa fille. Et puis elle ferma les yeux, pour ne plus jamais les ré-ouvrir. Laissant couler une dernière larme. Lucy pleura pendant des heures et des heures, sans jamais s’arrêter.

    Fin du Flashback

    Asuna me regarda d'un air désemparée.

    - A cause de ça... Je ne pourrais plus jamais chanter...!

    Asuna me prit dans ses bras en me serrant très fort.

    - Je suis désolée Lucy... Désolé de ce qui t'ai arrivé., dit-elle avec une voix tremblante, Un jour... Un jour tu réussiras à chanter de nouveau ! Crois-moi, j'en suis certaine ! Je sais que tu réussiras à surmonter tout ça... Parce que, aujourd'hui tu n'es pas seule ! Je suis là moi ! Il n'y a pas seulement moi, tu as aussi pleins d'autres amis. Il y a Lisanna, Juvia, Erza, Levy, Mirajane, Silica, Leafa, Natsu, tout le monde sera là pour te consoler ! Tu n'es plus seule... Lucy !

    - Asuna..., murmurai-je.

    - Je suis ton amie Lucy... Je sera toujours là pour toi, quoi qu'il arrive, tu pourras toujours compter sur moi !

    Asuna... Je ne sais pas quoi dire... Mais... je sais que... elle totalement raison...

    - Merci !, m'exclamai-je en la serrant contre moi, Merci Asuna...!, dis-je en retenant mes larmes.

    - C'est normal en tant qu'amie. Tu sais, tu n'as pas besoin de retenir tes larmes... Il faut que tu lâches tout ce poids que tu as contenu dans ton cœur, pendant toute ces années... Retire tout ça de ton cœur...

    Je ne peux retenir ne larme de plus... C'était trop à présent... Les paroles d'Asuna avaient réussies à toucher mon cœur, à toucher ma faiblesse... Moi qui pensais que personne n'en serais capable... Je me suis trompée... J'éclatais de sanglots dans les bras d'Asuna, lâchant tout les sentiments que je contenais en moi... Je ne saurais dire ce que je ressent en ce moment-même... De la joie ? De la tristesse ? De la nostalgie ? Je ne sais pas, c'est peut-être un mélange de tout ça. J'avais besoin de me livrée à quelqu'un, je pensais qu'en oubliant mon passé tout irait, mais c'était faux. Après que ma mère soit morte, je ne m'entendais plus avec mon père, à chaque fois que l'on se parlait, l'ambiance était tendue. Je me disais que rien ne pourrait combler le vide que ma mère a laissé. Mon père était triste, lui aussi, il n'était plus comme avant. Il a fait une longue dépression, mais il s'est reprit en main et il n'a pas arrêter de travailler. C'est même devenu une obsession. Il ne pensait plus à ce qui l'entourait. Il ne pensait plus à ma mère et ni à sa fille. Il ne pensait qu'à lui et à sa fortune, c'est tout ce qui lui importait. Je me suis sentie encore plus seule. J'ai décidé de partir de la maison et de venir à Fairy Tail Académie. J'ai décidé de laisser tout les mauvais et les bons souvenir là-bas. Je suis partie deux semaine plus tôt, avant la rentrée. J'ai pu découvrir autre chose. Ici, à Crocus, j'ai découvert ce qu'était le bonheur. Le bonheur que j'avais perdu. Je trouvais ça excitant de vivre ici, j'ai vu plein de belles choses, que je n'avais jamais vu avant. Et quand j'observais les gens heureux, je les enviais, je voulais devenir comme eux. J'ai enfin sût ce que je voulais. Depuis ce jour, j'arrive à sourire. Et plus les jours passait, moins je pensais à ce que j'avais vécu dans le passé. Et puis, le jour qui le plus illuminé ma vie, c'est le jour où je suis arrivée à Fairy Tail Académie. Même si je ne suis là que depuis récemment, chaque jour passé ici, m'ont rendus heureuse. J'ai réussis à sourire et même à rigoler. C'était des sentiments que j'avais oublié, je ne pensais pas pouvoir ressentir ça un jour. J'ai fais de super rencontres, dont celle de Asuna. Qui a sûrement été la meilleure. Je suis heureuse de l'avoir comme amie. Après avoir pleurer pendant plusieurs minutes, je finis par essuyer mes larmes.

    - Asuna... Est-ce que tu peux me promettre de ne rien dire à personne ?

    - Oui, c'est promit !, sourit-elle.

    - Merci !, souris-je à mon tour.

    Asuna leva la tête vers l'horloge et fit un bond en voyant l'heure.

    - Il est déjà cette heure-là ?! Il faut vite que je retourne en cours !

    Elle s'apprêta à sortir, mais elle se retourna.

    - Je viendrais te voir à la pause.

    - Ne t'en fais pas, je serais rétablie, d'ici-là., lui dis-je.

    Elle me sourit et sortit de l’infirmerie.

     

     PDV Asuna

    L'après-midi passa vite. Je suis allée rendre visite à Lucy pendant la pause, Erza, Levy, Leafa, Silica, Juvia et Lisanna m'ont accompagné. Elles étaient inquiètes, ce qui était tout à fait normal. Quand on est arrivé, Lucy avait meilleure mine. C'est soulageant. La voir dans l'état dans lequel je l'ai vue toute à l'heure, m'a vraiment fait mal au cœur. N'empêche que, ce qu'elle a traversé n'a pas dû être facile. Elle était jeune et fragile à l'époque, c'est normal pour une gamine de dix ans, elle était seule. Désormais on sera toutes là pour la soutenir, quoi qu'il arrive. Cette académie est tout ce dont elle rêvait, il faut qu'elle passe les meilleures années possible. Et aussi, toute à l'heure Natsu est venu me voir, pour demander comment allait Lucy. On ne s'était jamais vraiment parlé avant, mais je crois savoir pourquoi Lucy s'entend si bien avec. J'ai fais une promesse à Lucy, celle de ne rien dire à personne, sur tout ce qu'elle m'a raconté. Mais je n'arrête pas de me demander si c'est la meilleure des choses à faire Le mieux se serait qu'elle le dise aussi à Erza, Juvia et Lisanna, après tout je ne suis pas sa seule amie. Je voudrais le faire à sa place, mais je ne peux pas. Lucy est en fait une fille très renfermée sur elle-même, plus qu'elle n'aurait pu le montrer jusqu'à aujourd'hui. Ce n'est pas à moi de prendre ses décisions à sa place, mais je veux quand même essayer, je vais lui dire à lui, j'ai comme l'impression qu'il trouvera un moyen d'aider Lucy. Parce que mon seul et unique but, est d'aider Lucy, ce que je veux, c'est qu'elle surmonte son traumatisme et qu'elle chante à nouveau, je suis certaine qu'elle en sera capable, mais j'ai besoin de l'aide de quelqu'un pour ça. 

    Il est 19h30 à peu près, je dois rejoindre les filles pour aller manger. Normalement je devrais déjà être en train de manger, mais je voulais rester un peu à la chambre avec Lucy, du coup elles sont parties avant et elles m'ont dit qu'elles garderaient une place pour nous. Mais Lucy m'a dit qu'elle ne voulait pas allé manger ce soir, elle préfère rester à la chambre. Ce n'est pas grave, je lui prendrais un petit truc en revenant. Je viens de la quitter et je suis à la cafétéria. Je pris de quoi manger. Je saisis mon plateau entre les mains et je regardai un peu partout dans le réfectoire pour voir où se situent les filles. Je vis Leafa me faire des signes avec sa main. Je me dirigeai donc vers leur table. Je vis que les garçons de la classe étaient assis, juste devant leur table. Je passai devant eux et je m'arrêtai. Il y a Natsu Grey, Kirito, Gajeel et compagnie, bon je vais pas tous les citer, surtout que ça sert à rien.

    - Natsu, dis-je, J'ai quelque chose à te dire, toute à l'heure.

    Toutes les personnes qui étaient présentent à la table, braquèrent leur regards sur moi, comme si je venais de sortir de prison. A croire que les filles n'ont jamais le droit d'adresser la parole à un garçon, je sais qu'on ne se parle pas souvent, mais quand même. Natsu leva enfin son regard, pour croiser le mien.

    - Qu'est-ce que c'est ?, demandât-il.

    - Tu verras après., dis-je en m'éloignant de leur table.

    Il n'insista pas plus et continua son repas qu'il avait l'air de plus qu'apprécier, car à chaque fois que je le vois manger il y a toujours une tonne de trucs sur son plateau.

    Je m'installai à la table où Erza, Mirajane, Levy et Leafa étaient installées. Je pus entendre un bout de la conversation qui avait lieu derrière nous.

    - Bah alors Natsu, tu nous avait pas dit que t'avais une relation avec la belle Asuna ?, demanda Grey ironiquement.

    - Sûrement parce qu'on en a aucune., répondit le concerné.

    - Tu sais, on est tes meilleurs potes, tu peux tout nous dire.

    - J'ai rien à vous dire.

    - Même si vous sortez pas ensembles, ça change rien de toute façon, elle va sûrement te le demander toute à l'heure, à ta place j'accepterais sans hésitation., lança un garçon avec des piercings.

    - Je vais rien accepter du tout et puis sortir avec une fille que j'aime pas, c'est pas mon genre.

    - Tu t'en fiche, du moment qu'elle est mignonne, c'est pas dérangeant, t'es pas d'accord Grey ?

    - Complètement.

    - Je suis pas d'accord avec toi Gajeel., souffla le garçon au cheveux rose.

    - Bah toi, t'en pense quoi Kirito ?

    - Je serais plutôt de l'avis de Natsu. Pour mon cas personnel, je ne suis jamais sortis avec une fille, ça ne m'a jamais vraiment attiré, mais si je devais être avec quelqu'un, je serais avec un personne que j'aime vraiment, une personne avec laquelle j'aurais vécu des choses, sur laquelle je pourrais avoir confiance, une personne avec laquelle je m'entendrais la plus, que je connaitrais plus que personne d'autre, je ne pourrais jamais sortir avec une fille seulement pour son physique, ce n'est pas suffisant pour moi.

    - Tu parles sérieusement mec ?!, se moqua le brun, Toi tu vas être célibataire toute ta vie, je vais t'apprendre un truc, une personne comme ça, ça existe pas.

    - Chacun à son point de vu, lança Natsu, Moi je pense pareil que Kirito, je suis certain qu'un jour je rencontrerais une personne comme ça, j'y crois.

    - Mouais, moi j'y crois pas à ça...

    - Tu veux que je te dise un truc, mec ?, demanda Grey à Natsu.

    - Ouais ?

    - Je trouve ça dommage que tu penses ça, parce que t'es l'un des plus beaux mecs de l'académie, t'as toutes les filles à tes pieds, t'en profite même pas, si tu pensais la même chose que moi et Gajeel, crois-moi, tu serais mieux.

    - Je m'en fiche d'être le plus beau mec, j'ai rien demandé, tu sais. Je suis sûr d'une chose, c'est que j'aurais jamais l'avis que Gajeel et toi avez. Et puis je suis sûr que ce que vous dites, c'est n'importe quoi, Asuna va sûrement me parler d'autre chose.

    - Peut-être bien.

    Quels bande d'idiots... Grey et Gajeel me font vraiment pitié, quel mentalité nulle, dire que ce sont sensé être les garçons les plus populaires de l'académie, si je racontais ce que j'ai entendu à Erza, Lisanna et aux autres, elles seraient folles de rage. Surtout Juvia, qui elle , aime Grey. Natsu et Kirito sont déjà plus mâtures, ça ne m'étonne pas tellement de Kirito, je lui ai déjà parlé plusieurs fois, c'est un garçon intéressant, contrairement à Grey ou Gajeel, même si en soi Grey est plutôt sympa. Quand à Natsu, je ne le connais pas trop, mais si Lucy s'entend bien avec lui, c'est qu'il doit être plus... intelligent ? Je ne sais pas trop comment le décrire, intelligent n'est peut-être pas le bon terme, mais enfin bref.

    - Tiens Asuna, on t'attendait, me dit Erza, Pourquoi Lucy n'est-elle pas avec toi ?

    - Elle voulait rester à la chambre, car elle était fatiguée. Je lui prendrais une salade et une boisson au distributeur, mais si elle a vraiment faim pendant mon absence, elle a toujours ses barres de céréales sur elle au cas  où.

    - Et elle va mieux ?, demande Levy.

    - Oui, ne t'en fait pas, demain elle sera en pleine forme !, lui dis-je.

    - C'est rassurant, à savoir, dit Leafa.

    - Sinon, commença Lisanna, pourquoi as-tu parlé aux garçon juste avant de nous rejoindre ?

    - J'ai juste parlé à Natsu, pas aux autres., dis-je.

    - A-Ah bon ?, demande mon amie aux cheveux blancs surprise.

    - Pourquoi à Natsu en particulier ?, m'interroge Erza.

    - Pour lui demander un truc.

    Mirajane, qui, jusqu'à maintenant n'avait rien dit, commença à s'intéresser à la conversation.

     - Tu veux sortir avec Natsu ?!, s'exclama Mirajane.

    Je me retournai instinctivement. Heureusement les garçons n'étaient plus là, car n'importe qui aurait pu nous entendre et propager de fausses rumeurs.

    - Je ne suis pas amoureuse de Natsu !, indiquai-je.

    - Qu'est-ce que tu veux lui demander alors ?, me demanda la blanche.

    - Je... Je ne peux pas te le dire.

    C'est vrai... Je ne peux pas leur dire.

    - Donc, tu comptes lui demander de sortir avec toi.

    Mirajane... Qu'est-ce qu'elle m'énerve quand elle commence...

    - Ce n'est pas ça !, criai-je presque.

    Je crois que la moitié du réfectoire à dû m'entendre.

    - B-Bon, commença sa sœur, Et si on changeait de sujet ?

    Mirajane regarda Lisanna et fit un sourire sadique.

    - Tu dis ça parce que tu ressent les mêmes sentiments qu'Asuna à l'égard de Natsu, je me trompe ?

    - N-Non, qu'est-ce que tu racontes ?, rougit-t-elle.

    - Ne fais pas l'innocente Lisanna, je suis ta sœur, je te connais bien tu sais.

    Pauvre Lisanna... Franchement, je pourrais pas avoir une sœur pareil... Mirajane est un fille adorable, mais elle peut se transformer en démon. C'est bon pour ce soir, j'en ai assez.

    - J'ai finis., lançai-je.

    Je me lavai et saisis mon plateau.

    - Tu ne veux pas rester encore un peu ?, me demanda Leafa.

    - Non ça ira, merci. A demain tout le monde.

    Je partis laissant les filles entre elles. Je déposai mon plateau et je sortis du réfectoire. Bon, maintenant il faut que j'aille parler à Natsu. C'est vrai que j'ai pas précisé, en fait si je veux parler à Natsu, c'est pour une raison bien particulière. Contrairement à ce que les autres peuvent penser, je ne suis pas amoureuse de lui et je ne veux pas sortir avec. En fait, je veux lui parler de Lucy. Je veux lui parler de son passé, de ce qu'elle a enduré. Je sais que je lui ai promis de ne rien dire à personne, mais après y avoir bien réfléchit, je me suis dit que je devais le dire à quelqu'un. Au moins une personne. Je ne savais pas qui serait cette personne particulière. J'ai pensé à Natsu. Si elle passait beaucoup de temps avec, c'est qu'il y avait une raison. Je pense qu'il comprendra et qu'il essaiera d'aider Lucy. Il faut que j’essaie.

    J'aperçus Natsu au loin, qui m'attendait. Heureusement, il a quand même attendu. Je m'approchai de lui.

    - Désolé si je te dérange à cette heure là, mais je devais te dire quelque chose d'important.

    - T'inquiète c'est pas grave, à part que les autres se sont foutus de moi toute à l'heure.

    J'étouffais un petit rire.

    - Oui, j'ai entendu votre conversation, mais ne t'en fait pas, si je veux te parler, c'est pas pour te demander de sortir avec moi.

    - Je leur dirais demain, j'espère juste qui me croiront., dit-il en poussant un soupire.

    - Si ce sont tes amis, je suis sûre qu'ils comprendront., souris-je.

    - Ouais... Enfin j'espère. Mais bref, de quoi tu voulais me parler en fait ?

    - En fait, dis-je, J'ai fait une promesse à Lucy, mais je ne pourrais pas la tenir...

    - Comment ça ?, dit-il ne comprenant pas pourquoi je lui dit ça.

    - Je ne pourrais jamais l'aider, si je tiens ma promesse.

    - Où tu veux en venir en fait ? Je comprends pas ce tu dis.

    - Je vais te dire pourquoi Lucy a fait une crise d'angoisse pendant l'examen.

    Je lui expliquai le tout pour le tout. Tout ce que Lucy m'a dit toute à l'heure, je suis en ce moment-même en train de le dire à Natsu. (Moi: Pas besoin de re-raconter l'histoire, se serait trop long à écrire 8D Ou à part si je fais un copier-coller mais se sera trop long à lire .w. Asuna: Bref, on s'en fout, je continu, ce que j'étais en train de dire) Quand j'eus finit de parler, Natsu resta bouche bé. Comme je le pensais, il n'était pas au courant. J'ai l'impression qu'il ne sais pas quoi répondre... Je l'ai peut-être mit mal à l'aise ? Ou je n'aurais peut-être pas dû lui dire finalement... Si ça se trouve, il s'en fiche complètement...

    - Pourquoi tu racontes tout ça à moi ?, finit-il par me demander.

    - Je ne sais pas... Je me disais que toi, tu comprendrais ce que ressent Lucy. Ca ne veut pas dire que Erza et les autres n'auraient pas comprit, mais je voulais le dire qu'à une seule personne, mais je ne pouvais pas choisir qu'une seule de mes amies. Et comme tu t'entends bien avec Lucy, j'ai pensé à toi.

    - Merci de m'avoir dit tout ça, j'essaierais d'aider Lucy moi aussi, tu peux me faire confiance.

    Je le regardai un moment, avant de répondre.

    - C'est gentil de ta part, merci.

    - T'as pas à me remercier, Lucy est mon amie c'est normal que je veuille l'aider. Et puis, si t'es venue me parler, c'est bien pour que j'aide Lucy aussi, non ?

    - Oui... c'est vrai.

    Après ce dialogue nous nous quittâmes, pour rejoindre nos chambre respectives. J'espère que Lucy ne m'en voudra pas... Mais je ne compte rien lui dire pour l'instant.

     

    PDV Lucy

    Oh... Pourquoi Asuna m'a-t-elle réveillée ? Il n'est que neuf heure et demi... Je voulais dormir jusqu'à dix heure... Oui je sais qu'il n'y qu'une demi heure d'écart, mais un demi-heure c'est déjà beaucoup d'après moi. Aujourd'hui on est samedi, c'est pour ça qu'on peut se lever tard. Je partis m'habiller et me laver. Le week-end on est pas obligé de porter notre uniforme et je ne sais pas pourquoi, mais Asuna m'a demandé de bien m'habiller pour aujourd'hui. Comme ça ne me dérange pas plus que ça, j'ai choisis une tenue simple et confortable, mais que j'aime beaucoup quand même (//). En haut j'ai mis une sorte de débardeur à rayures bleues et blanches, avec une petite jupe bleue marine assortie à mon haut et j'ai mis de longues bottes noires. Asuna me fit ma coiffure, elle fit une longue queue de cheval sur le côté. Je ne fais jamais ce genre de coiffure, à vrai dire je porte tout le temps la même, donc là ça change et j'aime bien. Asuna était plutôt satisfaite par ma tenue. J'avais peur que ça ne lui plaise pas, mais finalement ça a donné un bon effet. Asuna, elle, a mit une jupe rouge à carreaux, avec un col roulé rose et une veste blanche. Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve que cette tenue lui va super bien. Et elle a gardé sa coiffure habituelle. Après qu'on ait fini de se préparer, on partit à la cafétéria, pour prendre notre petit dèj'. Et comme toujours, nous sommes avec Mirajane et Erza. Nous parlâmes pendant près de 20 minutes. Quand on eut fini, on déposa nos plateau et on sortit du réfectoire.

    Il y a Natsu là-bas, il n'est pas avec Grey et les autres pour une fois. Apparemment il se serait inquiété pour moi hier, c'est ce que Asuna m'a dit. Je pense que je devrais aller le voir.

    - Asu-

    Tiens, elle n'est plus là. Etrange, elle était à côté de moi il n'y a même pas trente secondes. Je me demande où elle est passée ? Bon, c'est pas grave, je le rejoindrais après, même si je sais pas où elle est.

    - Salut Lucy., dit une voix, me sortant de mes pensées.

    - S-Salut Natsu, désolé je ne t'avais pas vu arriver., dis-je surprise.

    - T'es pas avec Asuna ?

    - Asuna ? Non justement, elle s'est volatilisée d'un coup, sans que sache où elle est partie.

    On parla ainsi pendant quelque minutes. Jusqu'au moment où il attrapa ma main et me tira avec lui.

    - N-Natsu ?

    - Viens, je dois t'amener quelque part.

    Qu'est-ce qu'il fait ? Où est-ce qu'il veut m'emmener ? C'est la première fois qu'il me fait ça, en plus ça lui prend d'un coup. Et surtout, pourquoi on se tient la main ??

     

     

     

     

     

     

     

    ▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

    Fini ! J'ai l'impression que ce chapitre est super long, pas vous ? owo C'est peut-être parce que j'ai mis du temps à l'écrire. Le dernier chapitre que j'ai écrit date du 8 Avril, ça veut dire que, ça fait presque un mois que je suis dessus. J'avoue que j'ai pris du retard comparé à d'habitude, mais je l'impression d'avoir eu moins de temps libre. La première partie du chapitre était longue à écrire, c'est ça qui m'a pris le plus de temps, là où j'ai raconté le passé de Lucy et en plus j'écoutais des OST de Fairy Tail et SAO pendant j'écrivais, j'étais vraiment à fond dedans, mais les OST s'accordaient bien avec l'ambiance du chapitre (luilui et lui ils sont juste magiques ♥). Sinon, j'espère que le chapitre vous a plût :3

     

     

    « -Tag- Questions sur The Walking Dead -Musique- Mon style de musique ♪♫ »

  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Mai 2016 à 21:49

    Pourquoi elles sont en pause ? :c :ditlafillequin'apaspostédechapitredepuisje-ne-sais-pluscombiendetemps:

    J'ai beaucoup aimé ce chapitre. C'est vrai qu'il est long, j'aime bien ! J'ai hâte de lire la suite.

    2
    Mardi 3 Mai 2016 à 18:05

    Je dois m'occuper des deux autres fiction et franchement, j'ai pas envie de m'occuper de 5 fictions en même temps x) Et puis, je suis moins inspirée qu'avant par ces 3 fictions, c'est pour ça que j'en ai fait  nouvelles, histoire d'écrire autre chose, des choses qui m'inspirent vraiment :'3

    Merci :')

    3
    Mardi 3 Mai 2016 à 19:28

    Ah d'accord :3 Sur ce coup là je suis à 100% d'accord avec toi !

    De rien ^^

    4
    Jeudi 5 Mai 2016 à 13:32

    x'3 Sur quelle fiction tu écris en ce moment ? :3

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Jeudi 5 Mai 2016 à 15:41

    La quatrième, mais je n'en suis qu'au début. Les deux premiers chapitres se sont passés beaucoup trop vite, alors le troisième doit contenir d'anciens souvenirs et tout et tout.

    6
    Jeudi 5 Mai 2016 à 17:15

    Ah ok, bon courage en tout cas :')

    7
    Jeudi 5 Mai 2016 à 17:21

    Merci x)

    8
    Jeudi 5 Mai 2016 à 17:26

    De rien x')

    9
    Jeudi 5 Mai 2016 à 17:46
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :